READING

Camondo, Carnavalet et Jacquemart André, trois mus...

Camondo, Carnavalet et Jacquemart André, trois musées parisiens méconnus à ne pas manquer

La plupart des touristes visitant Paris souhaitent absolument voir le Louvre, Orsay, les Catacombes ou encore le Quai Branly mais peu ont entendu parler du Musée Carnavalet, du Musée Nissim de Camondo ou encore du Musée de la famille Jacquemart-André. Or, ces lieux historiques valent vraiment le détour ! Chez Paris Attitude, nous sommes persuadés que ces trois musées aux riches collections d’art et d’objets historiques pourraient vous intéresser. Voici une courte présentation de chacun d’entre eux, rédigés par nos soins. En espérant que cela vous donne envie d’y aller !

Le Musée Carnavalet

 

Le Marais est célèbre pour ses boutiques mais c’est aussi là que vous pourrez visiter le Musée Carnavalet, situé en plein cœur de ce quartier historique. Ce musée, qui est le plus ancien de la capitale, retrace l’histoire de Paris de ses origines à nos jours. La présentation débute ainsi avec une pirogue dont la fabrication remonte à 4600 ans avant notre ère. Toute l’histoire de Paris est relatée par l’intermédiaire de peintures, de dessins et de mobilier d’époque. Salle après salle, c’est l’occasion d’en apprendre davantage sur l’évolution de l’appartement parisien et de sa décoration à travers les âges mais aussi sur les différentes révolutions que Paris a connues. Nul autre musée parisien ne retrace aussi bien l’histoire de la Ville Lumière.

 

Le Musée Camondo

Ce musée ouvert en 1935 vaut le détour aussi bien pour sa riche collection de mobilier français du dix-huitième siècle que pour l’opulent hôtel particulier dans lequel il prend place, aux abords du Parc Monceau. Cette demeure inspirée par le Petit Trianon de Versailles appartenait à Moïse de Camondo, un banquier ottoman et un collectionneur passionné par l’art de la Belle Epoque. Il légua sa collection à son fils qui trouva la mort lors de la Première Guerre Mondiale. La collection passa alors au Musée des Arts Décoratifs qui la préserva en hommage à Nissim de Camondo. Une visite dans ce petit musée est l’occasion d’une plongée unique dans l’univers bourgeois des siècles passés. Vous y apprendrez également davantage sur la destinée tragique de cette famille amoureuse des arts, dont plusieurs membres périrent dans les camps de concentration nazis.

 

Musée Camando

Le Musée Jacquemart-André

Tout comme le musée Camondo, cette collection prend place dans un ancien hôtel particulier appartenant à l’un des hauts membres de la bourgeoisie. Cet édifice dont l’agencement intérieur a été préservé, était la propriété d’Edouard André, l’hériter d’une famille de banquiers protestants qui dépensa des sommes faramineuses pour satisfaire sa passion pour l’art. Au fil de votre visite, vous découvrirez les salons de réceptions, les petits salons, le jardin d’hiver ou encore les chambres des époux André mais aussi de nombreuses œuvres réalisées par des artistes français, italiens ou encore hollandais, comme notamment Rembrandt et Fragonard.


ARTICLE SIMILAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Paris Plage, été 2017

L'évènement Paris Plage aura lieu cette année du 22 juillet au 13 août. Les visiteurs peuvent enfoncer leurs orteils dans...

Fermer