Le locatif privé et la location saisonnière

by Paris Attitude - 11/05/2017 - Paris Attitude

Green gardens Paris 12356 living

Le locatif dit « privé » regroupe l’ensemble des logements mis en location par des propriétaires sur le marché de l’immobilier. Pour trouver ces logements, on peut regarder dans les petites annonces des journaux ou bien encore faire appel à une agence immobilière.

Il existe traditionnellement deux types de logements dans le locatif privé: les logements dits « vides » (non meublés) et les logements « meublés » qui comportent un minimum de fournitures évitant ainsi de venir en France avec ses propres meubles (tables, chaises, canapé, lit…).

Dans le cadre d’un séjour temporaire à Paris de quelques semaines ou de plusieurs mois, nous recommandons de louer un logement meublé. Cela facilite l’emménagement et vous permet de découvrir la ville avec plus de flexibilité.

LES LOGEMENTS MEUBLÉS

Définition et caractéristiques :

Les logements meublés sont souvent très appréciés par les expatriés, salariés en mobilité ou les voyageurs d’affaires  qui viennent à Paris car il permet de ne pas avoir à déménager ou à acheter de nouveaux meubles.

Ce type de logement doit comporter assez de meubles pour assurer une utilisation de la vie courante : une table et des chaises, un canapé, un lit, une cuisine équipée ou semi-équipée (plaques de cuisson, réfrigérateur…) et, selon le prix de la location, une télévision, un accès Internet etc. Le chercheur n’aura plus qu’à venir avec ses effets personnels (valise, ordinateur, draps, serviettes de toilette, etc.)

Paris Attitude vous garantit une charte de qualité sur les logements référencés sur sa plateforme. Tous nos logements à Paris sont visités par les équipes de l’agence et sont donc meublés et équipés avec évidemment Tv et connexion internet inclus.

La location d’un appartement en location temporaire se déroule en deux étapes : la réservation et la signature du contrat.

  • La réservation constitue la première phase du contrat et entraîne des droits et obligations pour les parties, avant même l’entrée dans les lieux. Afin de réserver le logement, le futur locataire devra généralement verser une avance sur le prix. Selon les cas, il s’agira d’un acompte ou d’arrhes.
  • La signature du contrat de location intervient dans un deuxième temps : La loi du 14 avril 2006 prévoit que toute offre ou contrat de location saisonnier doit revêtir la forme écrite et contenir l’indication du prix demandé, ainsi qu’un état descriptif des lieux. Ce dernier doit être conforme à un modèle type qui indique notamment :
    • le prix et les charges
    • la durée de la location
    • les dates d’entrée et de départ du locataire
    • l’adresse exacte du logement loué
    • la durée du bail (1 an)
    • les conditions de renouvellement
    • les conditions de résiliation (préavis d’1 mois)

Le bailleur est en droit de demander le versement d’un dépôt de garantie. Dans ce cas, le contrat devra en préciser le montant, le mode et le délai de restitution.

Si le locataire a le statut « d’étudiant » en France, alors ce bail peut être diminué à une durée de 9 mois, et la tacite reconduction n’est pas en vigueur.

L’état des lieux d’entrée sera accompagné d’un inventaire et d’un état des meubles qui composent le logement : tables, chaises, lit, réfrigérateur, etc. L’état des lieux et l’inventaire doivent être signés en deux exemplaires par le propriétaire et par le locataire pour être valables.

Les charges locatives peuvent être forfaitaires ou non, comprises dans le prix ou non. Leur paiement, ainsi que celui du loyer devra être effectué selon les modalités stipulées au contrat.

La taxe de séjour : dans de nombreuses communes, les locataires saisonniers doivent également payer une taxe de séjour, calculée par personne et par jour. Les mineurs en sont exonérés.

ATTENTION : pièges à éviter !

– N’acceptez pas de louer un logement qui ne respecte pas le minimum des clauses obligatoires.

– Il est prudent de faire un inventaire et un état des lieux signés par les deux parties, lors de l’entrée dans le logement ; à défaut, en cas de litige, le locataire est présumé avoir pris le logement en bon état et sera tenu comme responsable pour tout dommage constaté.

– N’oubliez pas d’assurer votre logement meublé et de prendre une assurance multirisque habitation. La souscription d’une assurance se révèle indispensable pour vous protéger contre l’incendie, l’explosion, les dégâts des eaux, les catastrophes naturelles (inondation, tremblement de terre, tempêtes…), les catastrophes technologiques…(voir plus de détails dans la suite du guide)

– Le loyer peut être augmenté chaque année, seulement si une clause le prévoit dans le contrat de location. L’augmentation ne pourra pas être supérieure à l’Indice de Référence des Loyers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire les articles précédents :
principe-location-fr

Il existe des règles juridiques qui doivent encadrer les relations entre le locataire et le propriétaire du logement. Depuis de...

Fermer